Comment matérialiser une piste cyclable ?

Comment matérialiser une piste cyclable ?

Une piste cyclable, comme son nom l’indique, est une zone exclusivement réservée aux mouvements des vélos. Elles sont sécurisées du fait qu’il n’y a aucune interaction avec la voie des véhicules motorisés. Il arrive cependant que la municipalité néglige certaines parties de la ville. On voit alors quelques associations se serrer la main pour en ériger. Toutefois, comment aménager une piste cyclable ?

La piste cyclable

Une piste cyclable diffère d’une bande cyclable par le fait qu’elle est totalement isolée de la circulation automobile. En effet, sur une bande cyclable, seule une ligne de peinture sépare la route de la voie des vélos. Ceci dit, un utilisateur mal expérimenté pourrait se retrouver dans un état de stress quand il emprunterait cette voie. Une piste cyclable permet de supprimer ce sentiment de malaise. Ceci, car on voit clairement les limites et que la plupart du temps, des obstacles assurent cette séparation. On peut alors voir un fossé, une dénivellation ou bien des barrières. Dans tous les cas, aménager une piste cyclable nécessite un moyen financier élevé.

Aménager la voie

Ériger une piste cyclable requiert avant tout une autorisation venant de la municipalité. Cela fait, il faut choisir un type de pistes. Il en existe cinq dont la piste sur chaussée, la piste intercalée, la piste à hauteur intermédiaire, la piste sur trottoir et la piste périurbaine. La piste, quand elle est sur la chaussée, est placée à droite de la route. Cela dit, il devrait y avoir une séparation continue qui la sépare de la route. Toutefois, on peut transformer une bande cyclable en piste cyclable juste en plaçant sur les limites en peintures des objets matériels reconnaissables. On peut alors penser à des barrières, des pots de fleurs placés à intervalles réguliers… Dans tous les cas, une piste cyclable doit comporter un espace qui assurera la sécurité de ses usagers.